Les avantages du coaching en marchant

Vertus du balado-coaching
Nous souffrons du manque de nature. Le coaching en marchant lutte contre l'inaction et nous connecte à l'essentiel pour gagner stabilité, ancrage et harmonie.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

La meilleure façon de stimuler notre santé mentale et physique est de se sentir vivant le plus possible, aussi souvent que possible ! La nature est le parfait endroit pour reconnecter avec le Vivant en nous et autour de nous. Récemment interviewée par Amandine Rozet, Coach intuitive, pour son Podcast “Actrices de l’éducation” sur le Nature Deficit Disorder, je souhaite ici reprendre les points importants de mon message sur ce sujet qui me tient à cœur. Vous pouvez écouter cet épisode 23 sur Soundcloud

Un constat : le syndrôme de manque de nature ou Nature Deficit Disorder

La population, surtout dans les zones urbanisées, souffre aujourd’hui d’un manque de nature appelé Nature Deficit Disorder”. Ce terme a été employé en 2005 dans le livre de Richard Louv “Last child in the woods: saving our children from Nature Deficit Disorder”. Il y analyse ce que nous coûte notre manque de contact avec la nature. 

Le Nature Deficit Disorder se manifeste par :

  • une moindre utilisation de nos sens ;
  • des difficultés d’attention ;
  • des conditions de vie menant à l’obésité ;
  • une proportion grandissante de maladies émotionnelles et physiques ;
  • une inactivité physique et un manque d’autonomie des enfants.

De plus en plus d’études ont été menées, par exemple à Oxford et à Munich, sur le lien entre l’humain et la nature et l’impact que cela peut avoir.

L’étude universitaire de Munich de 2011 démontre que la couleur verte favorise la créativité et la relaxation. Dans le spectre lumineux, le vert est la couleur du milieu que notre oeil a le plus de facilité à percevoir. Il est aussi symbole de vie, de fertilité, de renaissance et d’espoir.

Personnellement, j’aime ce contact avec la nature car j’ai besoin de changer d’air, d’être en mouvement et de respirer en extérieur pour mieux goûter l’instant présent, en toute sérénité. La marche en nature permet de stimuler notre conscience corporelle, en se coupant de notre quotidien frénétique. C’est donc pour moi une façon merveilleuse de revenir vers soi pour mieux appréhender notre rapport au monde, ce qui est excellent par exemple pour se remettre d’un burn out et ainsi se recentrer sur ses besoins. 

Se reconnecter à soi et au monde

Les bénéfices du contact avec la nature

Les bénéfices du contact avec la nature, notion incluant les végétaux et les animaux, sont nombreux pour tous.tes, quel que soit notre âge et notre mode de vie :

  • bon pour les femmes enceintes :
    • meilleur développement du foetus,
    • poids plus sain de l’enfant à la naissance ;
  • des yeux en bonne santé : une meilleure vue, le regard sur la nature améliorant les cas de myopie ;
  • un meilleur taux de vitamine D permettant d’améliorer l’immunité ;
  • une plus grande activité physique réduisant les cas d’obésité ;
  • une plus grande relaxation grâce à une formidable immersion anti-stress ;
  • une meilleure santé cardiaque ;
  • une plus grande réflexion, une meilleure concentration et plus de connections ;
  • une plus grande vitalité et une énergie gagnée sitmulant l’engagement au travail ;
  • une diminution de la fatigue mentale ;
  • l’apprentissage en extérieur crée les conditions d’un bien-être social et émotionnel accru, améliorant nos compétences relationnelles et notre dévelopement cognitif ;
  • un stress réduit, une colère diminuée, moins d’agressions et davantage de confiance en soi ;
  • pour les enfants, jouer dehors encourage leur envie de prendre soin de la planète ;
  • de meilleures chances que les filles continuent à être physiquement actives à l’adolescence.

Une reconnection à soi-même pour se sentir pleinement vivant

L’accès à la nature est une stratégie essentielle pour bâtir sa résilience, évacuer le stress et faire face à l’adversité. Je préfère appeler la nature “le Vivant” puisqu’elle n’est pas qu’extérieure à nous: elle est également en nous et l’être humain fait partie intégrante du Vivant, au même titre que tous les autres êtres vivants sur cette planète. Quoiqu’il en soit, c’est l’endroit idéal pour se relaxer, renouer avec ses sens et jouer avec créativité. Regarder, toucher, sentir la nature – le Vivant – nous procure des émotions et sentiments positifs. Cela permet de nous sentir pleinement vivant ! C’est une formidable alliée anti-burn out et anti-dépression !

La forêt est l’endroit idéal pour se reconnecter à la nature. Laurent Tillon, dans son livre “Et si on écoutait la nature ?”, nous invite à écouter ce qui se passe autour de nous en nous promenant dans les parcs, les jardins et les forêts.

Mon amie Sophie De Carrière, anthropologue, sophrologue et professeur de yoga, mais aussi agile maker et facilitatrice, propose en ce moment des bains de forêt. Ce qui l’a frappée est de constater chez les personnes qui l’accompagnent qu’il est plus difficile de se concentrer sur soi que de se concentrer sur notre environnement : notre attention se porte plus volontiers sur ce qui se passe autour de soi plutôt qu’à l’intérieur de soi.

Or, qu’est-ce que nous dit la nature de nous-même ? Le Vivant est comme un miroir. Pour Sophie, “marcher en pleine nature est apaisant mais aussi clarifiant : cela permet de se débarrasser de toutes sortes de parasites mentaux. Il y a moins de contraintes qu’en ville, plus de liberté : cela ouvre tous les champs du possible, et laisse toutes les possibilités de lectures autour de soi.”

Bienfaits de marcher en nature

Comment mettre en pratique ces bienfaits de la nature?

Le minimum pour obtenir des effets positifs est de rentrer en contact avec la nature pendant 20 à 30 minutes afin de diminuer le stress. Une expérience par semaine réduit déjà le stress. Et selon Jo Barton, de l’Ecole du “Sport, Rehabilitation and Exercise Sciences” à l’université d’Essex en Grande-Bretagne, les 5 premières minutes d’exposition font l’essentiel de l’impact positif sur nous.

En ces temps de télétravail intense, je vous propose quelques pistes de mise en pratique :

  • sur son lieu de travail:
    • installer des plantes dans son environnement ;
    • faire des pauses régulières pour s’aérer si possible dans un environnement verdoyant ou tout du moins en ayant vue sur une forme de végétation ;
    • aller déjeuner en extérieur, ne serait-ce que dans un parc voisin ou sur une place entourée d’arbres ;
  • en déplacement:
    • se garer un peu plus loin que notre destination finale pour finir le trajet en marchant ;
    • choisir un itinéraire à pied permettant de passer par un parc, un jardin ou une place végétalisée ;
    • choisir le vélo comme moyen de transport ;
  • pendant notre temps libre:
    • faire des randonnées en forêt, en bord de mer ou à la montagne ;
    • jardiner, bouger, jouer, danser dans votre jardin ou dans un parc ; 
  • en étant créatif :
    • faire ses réunions, ses ateliers, sa classe, ou ses évènements en extérieur, que ce soit en terrasse, en forêt ou dans un parc ;

Dans un cadre de développement personnel, pratiquer les séances de coaching en balade en forêt permet de sortir de son contexte habituel et de libérer son mental, tout en se reconnectant à son corps, à son coeur et à son esprit (cf aussi mon article de blog sur les avantages du coaching en marchant).

Et vous, à quels moments entrez-vous en contact avec la nature? Qu’est-ce qui vous fait le plus de bien?

Marie Gillet

Marie Gillet

J'accompagne votre développement personnel et professionnel, pour que chacun.e incarne son mouvement intérieur en harmonie avec le monde extérieur.

Souscrivez à la Newsletter

Recevez des nouvelles et conseils pour accompagner votre transformation

Explorer d'autres articles

small_c_popup.png

Prenons contact

Votre accompagnement avec Cybèle Coaching