Les 7 symptômes du burn out : comment le reconnaître ?

Burn out et symptômes
Le burn out est un processus progressif et lent provenant de l’utilisation répétée de mécanismes adaptatifs pour améliorer sa résilience face au stress. (Corten)

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Dans mon article précédent “Qu’est-ce que le burn-out ?”, je présente le burn out comme une pathologie de civilisation et une opportunité de transformation. C’est un appel à changer notre relation au travail ou à la parentalité.

En anglais, le terme “burn out” renvoie à un feu qui s’arrête de produire des flammes parce qu’il ne reste plus rien à brûler, ou à une machine qui s’arrête de fonctionner à cause des dommages provoqués par le feu. Appliqué à une situation de surinvestissement dans son travail et/ou sa vie de famille, il exprime bien l’idée qu’une personne en burn-out se consumme de l’intérieur en se vidant de ses ressources, et que le feu qui nous animait jusque-là a fait trop de dégâts et nous empêche de fonctionner au quotidien.

“Le burnout est un processus progressif et lent provenant de l’utilisation répétée de mécanismes adaptatifs par le travailleur pour améliorer sa résilience face au stress au travail.” (Corten, 2008) 

C’est un processus de dégradation du rapport de l’individu à son travail ou à sa parentalité; processus au bout duquel, complètement vidé de ses ressources, il ne peut pas poursuivre son activité. Il est donc la conséquence d’un état de stress qui dure trop longtemps et survient lorsque la personne a atteint les limites de sa résistance.

Pendant très longtemps, les personnes en burn-out donnent le change en apparence, elles se vident peu à peu de l’intérieur comme rongées par un cancer. Néanmoins, des symptômes peuvent être observés, permettant de reconnaître le processus.

BURN-OUT : QUELS SYMPTÔMES ?

Ce qui permet au médecin de diagnostiquer un burn-out est la combinaison de plusieurs symptômes liés aux facteurs de stress, non compensée par les ressources de la personne. Le burn-out présente les caractéristiques suivantes, dont vous trouverez les manifestations plus loin (*) : 

  • 5 symptômes principaux
    • Fatigue extrême 
    • Perte de contrôle cognitif
    • Perte de contrôle émotionnel 
    • Etat dépressif, découragement
    • Détachement émotionnel (distanciation, déshumanisation)
  • Symptômes secondaires
    • Troubles psychosomatiques liés au stress 
    • Troubles comportementaux liés au stress 

Sources: Groupe de recherche WOPP, KU Leuven, 2017.

Les manifestations du burnout peuvent être classées en trois catégories (*) : 

  • Physiques:
    • Troubles du sommeil
    • Fatigue profonde et diminution de l’énergie 
    • Plaintes neurovégétatives/fonctionnelles: mal de dos et tensions musculaires, migraine, maux de ventre, infections fréquentes, etc.
  • Cognitives et affectives 
    • Diminution de la motivation, de l’estime de soi, du sentiment de compétence, de l’idéalisme
    • Frustrations 
    • Irritabilité 
    • Humeur dépressive 
    • Dualité : quitter le travail ou rester 
    • Diminution de la concentration, de la mémoire, troubles de l’attention
    • Difficulté à prendre des décisions, à faire des choix
  • Comportementales
    • Changement d’attitude envers autrui 
    • Tendance à s’isoler 
    • Absentéisme 
    • Diminution de la performance 
    • Manifestations comportementales 
    • Agressivité 
    • Modifications des conduites alimentaires 
    • Consommation de produits calmants ou excitants (alcool, médicaments, café)
    • Détérioration des relations sociales et familiales

Les relations familiales peuvent être très affectées avec notamment : 

  • Incompréhension et impuissance de l’entourage 
  • Tensions familiales accrues 
  • Processus de contagion, l’épuisement atteint le conjoint qui s’épuise à son tour

Pour faire le point sur ta situation, un test reconnu peut être le MBI (Maslach Burnout Inventory) mis au point en 1986 par la psychologue américaine Christina Maslach.

BURN-OUT ET DÉPRESSION : QUELLES DIFFÉRENCES ?

L’épuisement, lorsqu’il persiste, peut déclencher une dépression avérée qui vient aggraver le burn out. Comment faire la différence? Les phénomènes du burn-out et de la dépression ne se recouvrent que partiellement. 

La personne en dépression n’a plus envie de rien, le plaisir est absent de tous les domaines de la vie, et tout devient une montagne à réaliser. Une forme de tristesse continue s’abat sur elle et elle voit tout en noir. En somme, la souffrance psychologique touche tous les environnements de la vie: dans son foyer, au travail, dans ses loisirs. 

En cas de burn-out, l’envie et le plaisir sont encore présents mais la personne n’a plus l’énergie pour les mettre en oeuvre.

Même si le burn-out peut évoluer vers la dépression, ses manifestations sont dans un premier temps limitées à la sphère professionnelle ou à la sphère familiale. Il est le signe d’un processus de dégradation du rapport subjectif au travail ou à la parentalité, alors que la dépression atteint les différentes sphères de la vie. De plus, tandis qu’une personne dépressive aura tendance à se sentir coupable de ce qui lui arrive, celle qui est en train de se brûler aura plutôt tendance à éprouver de la colère.

COMMENT TRAITER LE BURN OUT ?

Pour en sortir, il s’agit déjà de prendre conscience que le processus, qui a été long à se mettre en oeuvre, prendra du temps – jusqu’à plusieurs années – à se résorber.

Ensuite, je vous invite à prendre RDV avec un médecin qui connaît le burn-out afin de poser un diagnostic et de recevoir un arrêt de travail. Le repos est une recommandation absolue! 

Un accompagnement psychologique par un thérapeute sera sans doute approprié lorsque le corps aura récupéré et que vous serez prêt.e à faire un travail personnel. 

Un coaching peut être un atout dans une phase de prévention, lorsque la personne observe quelques signaux avant-coureurs, et après une phase de récupération d’énergie pour mettre en oeuvre la transformation souhaitée. Selon la phase dans laquelle vous vous trouvez, l’accompagnement sera adapté à vos besoins les plus prégnants.

Ce qui permet de s’en sortir:

  • ouvrir un espace de parole: raconter son histoire personnelle du processus de burn-out à un professionnel;
  • favoriser un retour sur soi, vers son intimité, s’écouter et pratiquer l’auto-compassion: la conscience de soi entraîne la conscience de son environnement et des autres;
  • analyser ses stresseurs et facteurs de risque – que je présenterai dans un prochain article : réduire l’impact des facteurs les plus importants;
  • prendre conscience des ressources dont je dispose et les solliciter: aller les chercher pour restaurer l’équilibre de la balance du côté des ressources. Faire des bains de forêt est un excellent moyen de se ressourcer, par exemple!

Afin de vous aider dans ce processus de restauration de votre équilibre, n’hésitez pas à me contacter.


 (*) Source: Burn out, le point de vue d’un médecin du travail – Michel Muller, Cohezio

Marie Gillet

Marie Gillet

J'accompagne votre développement personnel et professionnel, pour que chacun.e incarne son mouvement intérieur en harmonie avec le monde extérieur.

Souscrivez à la Newsletter

Recevez des nouvelles et conseils pour accompagner votre transformation

Explorer d'autres articles

Spectre de l'autisme
Neurodiversité

Le monde magique de l’autisme, un arc-en-ciel de perceptions du monde

La condition autistique est présente sur un large spectre (incl. le syndrome d’Asperger), que l’on peut comparer à un arc-en-ciel aux couleurs variées et aux différences subtiles, parfois tellement subtiles qu’elles ne se voient pas. Cette forme d’intelligence différente est le plus complexe de tous les troubles neurodéveloppementaux: une manière différente de percevoir le monde, de penser et d’agir. Avec ses forces et ses lacunes, l’autisme gagnerait à être davantage connue pour une société plus inclusive et donc plus créative !

Compétences à développer dans un monde VUCA
Transition professionnelle

9 compétences à développer dans un monde VUCA

Les évolutions économiques et sociales (nouveaux modes de travail et de vie), combinées à la crise actuelle du Covid, et à l’urgence grandissante d’agir en faveur de la planète et de la poursuite de la vie sur Terre, exigent de nous des compétences accrues d’adaptation, pour vivre et travailler avec succès et satisfaction dans un monde en perpétuels mouvements.
Pour nous aider à changer d’attitude, et si nous allions voir du côté des compétences interculturelles?

small_c_popup.png

Prenons contact

Votre accompagnement avec Cybèle Coaching